11/07/2019

Définition et typologie de la banque au Maroc : Les banques privées, Les banques offshores, Les établissements bancaires à caractère public ou semi-public

Définition de la banque :

Une banque est une entreprise qui gère les dépôts et collecte l'épargne des clients, accorde des prêts et offre des services financiers. Elle effectue cette activité en générale grâce à un réseau d'agence, elle utilise de plus en plus d'autres canaux de distribution : opérations par internet, accords avec les commerçant pour des crédits à la consommation, le paiement par carte guichets automatique dans des liens public, centre d'appel...etc.
La banque : Définition et typologie
La banque au Maroc : Définition et typologie
Et selon l'article 11 de la loi bancaire 2006, les banques sont autorisées à :

➤Recevoir du public des fonds à vue ou d'un terme inférieur ou égal à 2 ans. L'article 11 précise qu'elles sont les seules à y être habilitées. Parmi les dépôts à vue on peut citer :
  • Les comptes de chèque ouverts par les particuliers, les entreprises disposant de la personnalité morale.
  • Les comptes courants sont ouverts aux personnes physiques ou morales appartenant à divers secteurs d'activité pour leurs opérations professionnelles. 
  • Les comptes sur carnet qui sont des comptes ouverts par des particuliers et qui offrent une rémunération fonction d'un taux d'intérêt et des montants déposés. 
  • Les comptes d'épargne à caractère spéciale permettent aux particulier de constituer une épargne avec comme finalité d'obtention d'un crédit.
➤Gérer et mettre à la disposition de leur clientèle tous moyens de paiement.
➤Réaliser des opérations d'assurance, intermédiation dans les transferts de fond.
➤Prendre des participations des entreprises existantes ou en création sous réserves qu'elles respectent, pour cela, les limites réglementaires fixées par banque Al-Maghreb.

Les types de la banque :

 Les banques répondant aux critères énumérés dans l'article 11 de la loi bancaire 2006 sont au nombre de 20 établissements, et qui sont classifiées comme suit :

2-1 : Les établissements bancaires à caractère public ou semi-public :

Crées par l'Etat pour accomplir des missions spécifiques en matière de financement. Ces établissements sont :
  • Bank Al Amal.
  •  Banque centrale populaire (BCP).
  •  CDG capital
  • Crédit Agricole du Maroc (CAM), initialement Caisse National de Crédit Agricole (CNCA).
  • Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH).
  • Fond d'Equipement Communal (FEC).
2-2 : Les banques privées :

Sont des banques dont leur capital est pratiquement en participation étrangère. Elles sont au nombre de 10 et reprisent comme suit :
  • Arab Bank Maroc.
  • Attijariwafa Bank.
  • Banque Marocaine du commerce extérieur (BMCE).
  • Banque Marocaine pour le commerce et l'industrie (BMCI).
  • Casablanca Finance Markets (CFM).
  • Citibank Maghreb (Citibank).
  • Crédit du Maroc (CDM).
  • Média Finance (MDF).
  • Société Générale (SG
  • Union Marocaine de Banque (UMB).
2-3 : Les banques offshores :

Sont les banques engagées à collecter des ressources en monnaie étrangères convertible, opération de placement financier....

Ces banques doivent obtenir un agrément auprès de BAM. Installées toutes à Tanger, les banques offshores sont actuellement au nombre de 6 :
  • Attijari international Bank (Attijari I.B-BOS).
  • Banque International de Tanger (BIT-BOS).
  • BMCI-Groupe BNP (BMCI-BOS).
  • Chaâbi International Bank.
  • Société Générale Tanger Offshore (SGT-OS).
  • Succursale Offshore de la BMCE (SUCC.OS.BMCE). 

A lire aussi sur notre site |

Crédits bancaires: Facilité de caisse, découvert et crédit de compagne
Les innovations technologiques et financières dans le secteur bancaire

Comments