samedi 20 janvier 2018

Le capital imaginaire et son influence sur l'Ă©conomie mondiale

Le capital imaginaire comme l'appelait Karl Marx!
Dans un petit village très loin de villes. Tout le monde est endetté et vit de l'emprunt.
Le capital imaginaire et son influence sur l'Ă©conomie mondiale
Le capital imaginaire et son influence sur l'Ă©conomie mondiale 
Soudain, un riche touriste arrive et entre à l'hôtel et met 100 dollars sur le comptoir de réception, et va inspecter les chambres du dernier étage pour choisir une chambre convenable.

- En attendant, le propriétaire de l'hôtel profite de l'occasion et prend ladite somme de dollars et se rend rapidement sur l'île pour payer sa dette à son boucher.

- Le boucher se réjouit de ces dollars et les accélère chez le marchand de bétail pour payer le reste de ses cotisations.

- Le marchand de bétail prend à son tour les cent dollars et se rend au marchand d'aliments pour rembourser sa dette.

- Le marchand de fourrage va au chauffeur de camion qui a apporté le fourrage de son pays lointain pour payer ses arriérés de cotisations.

- Le conducteur du camion court vite à l'hôtel de ville qui loue ses chambres quand il vient livrer le fourrage pour alléger le voyage et donne à l'hôtel 100 dollars pour rembourser ses dettes.

- Le propriétaire de l'hôtel revient et remet une centaine de dollars sur le comptoir avant que le riche touriste ne descende de sa tournée d'inspection.

Le touriste descend et n'aime pas le niveau de la chambre et décide de prendre 100 $ et quitter la ville !!!

Aucun des résidents de la ville n'a rien gagné mais ils ont payé toutes leurs dettes.

Alors, on peut conclure que par cette stratĂ©gie  les États-Unis gèrent les Ă©conomies-monde sans prĂ©sence d'une masse monĂ©taire importante.

Comments