vendredi 27 janvier 2017

La banque au Maroc : Définition et typologie

1: Définition
Une banque est une entreprise qui gère les dépôts et collecte l'épargne des clients, accorde des prêts et offre des services financiers. Elle effectue cette activité en générale grâce à un réseau d'agence, elle utilise de plus en plus d'autres canaux de distribution : opérations par internet, accords avec les commerçant pour des crédits à la consommation, le paiement par carte guichets automatique dans des liens public, centre d'appel...etc.
La banque : Définition et typologie
La banque au Maroc : Définition et typologie
Et selon l'article 11 de la loi bancaire 2006, les banques sont autorisées à :

➤Recevoir du public des fonds à vue ou d'un terme inférieur ou égal à 2 ans. L'article 11 précise qu'elles sont les seules à y être habilitées. Parmi les dépôts à vue on peut citer :
  • Les comptes de chèque ouverts par les particuliers, les entreprises disposant de la personnalité morale.
  • Les comptes courants sont ouverts aux personnes physiques ou morales appartenant à divers secteurs d'activité pour leurs opérations professionnelles. 
  • Les comptes sur carnet qui sont des comptes ouverts par des particuliers et qui offrent une rémunération fonction d'un taux d'intérêt et des montants déposés. 
  • Les comptes d'épargne à caractère spéciale permettent aux particulier de constituer une épargne avec comme finalité d'obtention d'un crédit.
➤Distribuer des crédits
➤Gérer et mettre à la disposition de leur clientèle tous moyens de paiement.
➤Réaliser des opérations d'assurance, intermédiation dans les transferts de fond.
➤Prendre des participations des entreprises existantes ou en création sous réserves qu'elles respectent, pour cela, les limites réglementaires fixées par banque Al-Maghreb.

2: les types de la banque
 Les banques répondant aux critères énumérés dans l'article 11 de la loi bancaire 2006 sont au nombre de 20 établissements, et qui sont classifiées comme suit :

2-1 : Les établissements bancaires à caractère public ou semi-public :


Crées par l'Etat pour accomplir des missions spécifiques en matière de financement. Ces établissements sont :

  • Bank Al Amal.
  •  Banque centrale populaire (BCP).
  •  CDG capital
  • Crédit Agricole du Maroc (CAM), initialement Caisse National de Crédit Agricole (CNCA).
  • Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH).
  • Fond d'Equipement Communal (FEC).

2-2 : Les banques privées :

Sont des banques dont leur capital est pratiquement en participation étrangère. Elles sont au nombre de 10 et reprisent comme suit :

  • Arab Bank Maroc.
  • Attijariwafa Bank.
  • Banque Marocaine du commerce extérieur (BMCE).
  • Banque Marocaine pour le commerce et l'industrie (BMCI).
  • Casablanca Finance Markets (CFM).
  • Citibank Maghreb (Citibank).
  • Crédit du Maroc (CDM).
  • Média Finance (MDF).
  • Société Générale (SG
  • Union Marocaine de Banque (UMB).
2-3 : Les banques offshores :


Sont les banques engagées à collecter des ressources en monnaie étrangères convertible, opération de placement financier....

Ces banques doivent obtenir un agrément auprès de BAM. Installées toutes à Tanger, les banques offshores sont actuellement au nombre de 6 :

  • Attijari international Bank (Attijari I.B-BOS).
  • Banque International de Tanger (BIT-BOS).
  • BMCI-Groupe BNP (BMCI-BOS).
  • Chaâbi International Bank.
  • Société Générale Tanger Offshore (SGT-OS).
  • Succursale Offshore de la BMCE (SUCC.OS.BMCE).